Trois amis donnent une seconde vie à la maison Violet.

0
463

Créée en 1827, la maison Violet somnolait depuis un demi-siècle. Aujourd’hui elle est reprise par trois jeunes entrepreneurs français Paul Richardot, Anthony Toulemonde et Victorien Sirot diplômés de l’école supérieure du parfum à Paris. Ils ont décidé au cours de notre entretien de nous parler de cette reprise.

Actu beauty : Comment est né le projet Violet ?

Victorien : Violet est avant tout une histoire de passion, née de la rencontre entre Paul, Anthony et Victorien. C’est un projet entrepreneurial que nous nourrissions depuis le début de nos études. Il s’est concrétisé lors de notre troisième année avec l’envie de restituer cette Maison de parfums historique au patrimoine riche et malheureusement oublié.

Actu beauty : Que propose la maison Violet ?

Paul : La Maison Violet propose aujourd’hui une gamme de parfums « Héritage » qui est composée de créations rétro-moderne, reprenant les codes de la belle parfumerie du XX° siècle avec notre regard contemporain. Nous nous inspirons du patrimoine historique de la Maison, et partageons des créations remplies d’histoire. Bientôt, la Maison proposera une nouvelle gamme, en accord avec les problématiques et les attentes de la société actuelle.

Actu beauty :Quels sont les obstacles que vous avez rencontrés en reprenant la maison Violet ?

Anthony : La Maison était certes tombée dans l’oubli, mais elle n’était pas pour autant libre de droit. Il fallut négocier pour la récupérer, ce qui était déjà un obstacle de taille pour trois jeunes étudiants. Ensuite, il était nécessaire de retrouver l’ensemble du patrimoine restant, un travail qui, bien que passionnant, fût de longue haleine.

Actu beauty : Récupérer une vieille maison de parfumerie comme la maison Violet endormie après un demi-siècle ne représente pas un gros challenge pour vous ?

Anthony : C’est évidemment un challenge ! Violet était un acteur majeur de la parfumerie du XIX° siècle, mais a laissé peu de traces après sa disparition dans les années 50. Il faut être en accord avec ce qu’était la marque, ne pas trahir l’histoire tout en y ajoutant une vision contemporaine.

Actu beauty : Vous reprenez les anciennes créations de la maison Violet avec les mêmes ingrédients ou vous créez d’autres fragrances sous l’étiquette Violet ?

Paul : Pour le moment les créations sont inscrites dans une gamme Héritage, qui est une ré- interprétation des fragrances d’époque. D’un point de vue technique et olfactif, il serait difficile de les ressortir telles quelles et ce n’était pas notre volonté. Mais dans un second temps, les créations vont s’affranchir de ce patrimoine pour écrire un nouveau futur à la Maison.

Actu beauty : Comment se répartissent les tâches entre vous au sein l’entreprise ?

Victorien : Malgré des cursus similaires, nous sommes pour autant très différents et par chance complémentaires. Ainsi, il y a des tâches communes, comme le développement des produits et des concepts. Mais ensuite la partie, gestion, commerciale, communication et autres tâches sont réparties entre nous suivant nos appétences personnelles.

Actu beauty : La parfumerie de niche est très concurrentielle et vous êtes de jeunes entrepreneurs pensez-vous avoir les aptitudes nécessaires pour vous faire une renommée dans l’univers de la parfumerie ?

Victorien : Le secteur de la parfumerie de niche est en effet très concurrentiel. La route est certainement encore longue avant de pouvoir être une marque installée. C’est en s’entourant de gens expérimentés que nous mettons toutes les chances de notre côté.

Actu beauty : Vos parfums se vendent bien à l’étranger ?

Anthony : Nous sommes pour le moment très présents sur le marché Européen, mais il y a un vrai intérêt pour la marque au Japon et aux Etats-Unis. Ce qui nous conforte à nous développer rapidement vers ces pays et bien d’autres encore.

Propos recueillis par Hermann KOUADIO

 

 

 

 

 

Ne Manquez rien
Souscrivez à notre Newsletter
Soyez le premier à recevoir les dernières mises à jour et du contenu exclusif directement dans votre boîte de réception.
Souscrivez
Vous pouvez vous désabonner à tout moment
close-link