David Jourquin parfum créateur de troubles émotionnels

David Jourquin grandit dans l’idée que les odeurs ont un sens, qu’elles le structurent et lui parlent un langage de vérité. Il nous raconte l’histoire de sa marque de parfum David Jourquin.

Actu beauty : Racontez-nous l’histoire et la philosophie de la marque David Jourquin ?

 David Jourquin : Pour moi les odeurs ont un sens qui me vient de l’enfance.

Tandis que le patchouli me rappelle le manteau de cuir de ma mère, le rhum et les épices me transportent sur les marchés de Pointe à Pitre où mon père me promenait en fumant le cigare. Les agrumes me connectent aux eaux de Cologne de ma grand-mère, le bois m’évoque ses parquets cirés…
Les parfums que je crée cristallisent des souvenirs personnels et un jour, j’ai envie de les partager.

Ils sont aussi des objets précieux fabriqués par des artisans français à partir de matières nobles comme le bois de noyer du capot et ma matière fétiche, le cuir aux finitions couture qui gaine les flacons.    

 Actu beauty : La marque David Jourquin est très sélective, quels sont vos réseaux de distribution ?

 David Jourquin : Effectivement la marque fait le choix d’une sélection hautement qualitative et soignée plus que quantitative, nous travaillons avec des acteurs de parfumerie, de l’horlogerie, des concept stores et des parfumeries indépendantes qui seront véhiculer et raconter l’histoire de la marque avec précision.

Actu beauty : Quel est le parfum le plus emblématique de la marque David Jourquin ?

 David Jourquin : Il n’y a pas vraiment de parfum emblématique de la marque mais il existe des rencontres entre l’heureux propriétaire et mes parfums, Ils rencontrent chaque une place plus dans chacun des pays même s’il y a bien des best-sellers.

 Actu beauty : Quelle est la spécificité de vos parfums ?
 David Jourquin : Celle du bois ciré qui m’apaise, celle du patchouli qui me rassure, et du cuir si familier, des épices vibrantes et du cigare. Elles sont mon double, mes racines, les multiples versants de mon « moi ».

 Actu beauty : Pourquoi avez-vous choisir de mettre en exergue le cuir dans vos créations ?

David Jourquin : Au cœur de cette mosaïque, j’ai grandi dans l’idée que les odeurs ont un sens, qu’elles me structurent, qu’elles me parlent un langage de vérité. Aujourd’hui encore, je reste habité par les univers sensoriels qui m’ont construit depuis l’enfance. Alors le Cuir était l’empreinte toute naturelle pour moi.


Actu beauty : Vos parfums sont vendus dans combien de pays ?

David Jourquin : On retrouve mes parfums dans un peu plus d’une vingtaine de pays maintenant.Actu beauty : Vous vendez mieux en France qu’à l’étranger ?
C’est une bonne question mais on ne peut pas vraiment comparer car les parfumeries indépendantes sont plus présentes en Europe ou à l’étranger qu’en France, du coup je ne vends pas plus mais différemment.

Actu beauty : Nous avons vu vos premiers parfums début 2014 et après il y a eu d’autres fragrances, quel bilan faites-vous aujourd’hui ?

 David Jourquin : En 2014, c’est aux femmes que je dédie mes deux premiers parfums féminin Cuir de R’Eve et Cuir Altesse, ces deux fragrances sont sensuelles, gourmandes, étourdissantes ; follement inspirées des années 20.

 Mais c’est en 2011 que je crée mes deux premières fragrances, Cuir Mandarine et Cuir Tabac qui sont construites comme une biographie olfactive.

 En 2015 après de nombreux voyages olfactifs gorgés de soleil, de gourmandise et d’exotisme, prêts à fondre sur la peau brûlante je présente : Cuir Caraïbes et Cuir Solaire.

 Puis en 2016, je célèbre l’Italie, Venise, la lagune, les palais et la fête avec Paris dans la peau pour présenter Cuir Vénitien qui s’éveille comme un rêve poudré des profondeurs d’une nuit noire tapissée de cèdre et de cuir, doucement éclairée d’un halo de musc blanc. Depuis 2017, c’est donc une signature avec 7 fragrances très personnelles décliné en 3 collections différentes, prochainement une nouvelle et je ne vous cache pas que suis heureux du résultat car on les aime pour ce qu’ils sont, des compositions olfactives personnelles, des objets uniques, artistiques et vivants. Je voudrais qu’on le murmure comme un secret que l’on chuchote à quelqu’un que l’on aime.

                                                                      Propos recueillis par Hermann KOUADIO

Read Previous

Où conserver son parfum ?

Read Next

Mibelle : Deux actifs à base de superfruits et de miel pour une peau ferme et éclatante

NE MANQUEZ PAS!
Abonnez-vous à la Newsletter
Soyez le premier à recevoir les dernières mises à jour et du contenu exclusif directement dans votre boîte de réception.
Cliquez ici
close-link