dimanche, novembre 28

Cuir-solaire, une fraîcheur torride souffle sur l’été

0
109

                                                                                                      

David Jourquin n’a pas fini de révéler toutes les facettes d’un univers olfactif très personnel, s’étirant de saison en saison, révélant des sensations troublantes, surprenantes, vertigineuses…

Que les aficionados des jus consensuels passent leurs chemins. Les compositions de ce créateur sont pointues, nerveuses, atypiques.Elles troublent les sens, désarçonnent, sans jamais laisser indifférent.

Créer un hespéridé cuiré est aussi fou que provoquer la collision d’un air brûlant et d’un courant de fraîcheur. La sensation d’intense chaleur éveillée par une pluie rafraîchissante est un délice étourdissant de chaque instant.

David Jourquin nous embarque vers deux contrées inscrites de son paysage émotionnel, les Caraïbes et l’Andalousie. Il en fait le terreau de sa signature solaire, brûlante et pourtant, terriblement rafraîchissante. 

                                                                                                        Cuir Solaire danse avec les sens

La mélodie profonde de ce parfum prend naissance sur un lit de cuir, d’ambre et d’héliotrope, envoûté de vanille et de patchouli. Elle monte en puissance sous la danse sensuelle du jasmin, de la girofle et de la fleur d’oranger, rafraîchis de quelques gouttes marines, puis libère la grâce de l’orange douce piquée au vif du petit grain et de la bergamote.

Hermann KOUADIO

 

 

Ne Manquez rien
Souscrivez à notre Newsletter
Soyez le premier à recevoir les dernières mises à jour et du contenu exclusif directement dans votre boîte de réception.
Souscrivez
Vous pouvez vous désabonner à tout moment
close-link