Comment définir les notes de parfum ?

0
241

Nous nous sommes approchés de Sylvaine Delacourte une experte en parfum pour mieux définir les notes de parfum.

Pour bien comprendre la signification de ce que sont les notes en parfumerie, parlons d’abord de ce qu’est l’orchestration d’un parfum.

L’orchestration d’un parfum 

Le parfum a quelque chose de magique car il évoque la poésie, le rêve, suscite des émotions chez celui qui le sent ou le porte lui racontant une histoire. Comme dans un poème ou une symphonie, c’est la maîtrise technique du créateur qui permet de nous embarquer dans un véritable voyage olfactif. Le parfumeur-créateur « construit », « compose » son parfum, il lui donne une structure en orchestrant des éléments physiques dans une démarche aussi scientifique. C’est le choix des notes, selon leur caractéristiques physiques et chimiques qui une fois assemblées donnent au parfum toute sa dimension.

Les notes, la base de la pyramide olfactive

On représente visuellement, dans un souci pédagogique, l’architecture d’un parfum sous forme d’une pyramide olfactive dont le sommet constitue les notes de tête, la partie médiane, les notes de cœur et la base les notes de fond. En réalité, chaque partie de cette pyramide représente des notes qui s’imbriquent les unes avec les autres et se répondent. C’est ainsi que, lorsqu’un parfum est bien construit, dès le départ, on peut sentir les notes de fond ! On dit alors que « l’envolée prépare sa conclusion. »

Rappelons également que l’évolution tête-cœur-fond est liée au fait que les différentes molécules odorantes qui composent le parfum possèdent des vitesses d’évaporation différentes. Cela ne signifie pas qu’il y a un ordre préétabli et structuré d’évaporation, d’abord les notes de tête, ensuite elles de cœur et enfin celles de fond. En fait toutes ses notes vont s’évaporer plus ou moins en même temps dans un joyeux désordre !

Les notes de tête : le sourire du parfum, l’envolée du parfum, la première impression.

On l’a dit, les notes de tête, au sommet de la pyramide olfactive, sont celles qui donnent la première impression du parfum. C’est le sourire du parfum. Elles sont constituées de notes fraîches, volatiles et en général, pétillantes, qui s’échappent après les premières senteurs d’alcool encore plus éphémères. On parle également de « l’envolée du parfum » Elles s’échappent dans les 5 à 15 minutes après l’ouverture du flacon.

La note de cœur : Les courbes du parfum, une transition importante

Certaines autres notes ou facettes peuvent intervenir ou être senties dans les notes de cœur, car toutes les senteurs sont enlacées les unes aux autres et s’entrainent les unes les autres. (cf. Tester un parfum) Si elles sont bien orchestrées, elles peuvent donner du moelleux, du confort au parfum et donner l’envie continuer à sentir l’évolution du parfum. Le verdict sera donné néanmoins par la note de fond.  Elles sont de volatilité moyenne. Elles s’envolent dans les 15 à 20 minutes environ après l’ouverture du flacon.

Les notes de fond : le souvenir, la mémoire du parfum, l’âme du parfum

Ce sont les notes qui s’échappent après les notes de cœur, c’est la partie la plus dense et la plus intense de la pyramide. On les appelle aussi les notes signature, les notes qui donnent l’âme au parfum, ces notes de ténacité très importante, variables selon la famille olfactive du parfum. Les notes orientales auront plus de ténacité qu’une eau fraîche par exemple.

On l’a dit, les notes de fond sont à la base de la pyramide olfactive, elles également sont celles qui donnent le message principal du parfum. Elles sont constituées de notes tenaces, profondes qui s’échappent après les notes de cœur On parle également de « des notes qui donnent la mémoire du parfum », pour qualifier ces notes qui tiennent très longtemps sur la bandelette de papier appelée mouillette ou touche olfactive. Ces notes en fonction du support ne donneront pas le même effet. Sur la peau ces notes sont parfois sublimées.

Ces notes de fond peuvent tenir de 3 heures à plusieurs jours sur les vêtements, et toute la journée parfois sur la peau.

 

Hermann KOUADIO